Le système de santé en Grèce

Se soigner en Grèce

Le moins qu’on puisse dire est que le système grec de santé public a été dévasté par la crise. Pourtant le niveau général des médecins grecs est excellent. Ce n’est pas par hasard que plusieurs dizaines de milliers de médecins grecs expatriés ont trouvé un emploi dans les hôpitaux d’Europe, d’Australie et de Nouvelle-Zélande notamment. Se rendre aux urgences dans un hôpital public est une expérience lourde. Manque de médecins, déficit de personnel, équipements vieillissants et surcharge des salles d’attente sont autant de péripéties à accepter. Si vous avez un traitement médical spécifique, vous devez vérifier que vos médicaments soient accessibles en Grèce. A titre d’exemple, le Tramadol, couramment prescrit en France est interdit de vente en Grèce.

La carte européenne d’assuré social est acceptée uniquement via les urgences. Votre inscription dans le système de santé grec peut être faite par votre médecin directement au cabinet. L’ambassade publie sur son site une liste de médecins et spécialistes francophones. Afin de pouvoir profiter des services de la sécurité sociale grecque, si vous en devenez adhérent, il faut avoir cotisé au moins 100 jours.

En cas d’hospitalisation, le patient a le choix entre un hôpital public gratuit et une clinique privée conventionnée avec remboursement partiel. Dans tous les cas, une assurance complémentaire ou mutuelle est très fortement conseillée. Cette assurance complémentaire « expatrié » est même incontournable dans le cas d’une hospitalisation en secteur privé. Notre conseil est de vous préparer à une couverture maladie solide pour pouvoir vous faire soigner dans l’établissement de votre choix, spécialement s’il appartient au secteur privé.  

https://www.eopyy.gov.gr/

Laisser un commentaire